Partenaires institutionnels

L’association de la Maison de Quartier a accepté d’entrée de jeu d’exercer ses activités en partenariat avec la Ville de Genève et avec le canton dans un cadre légal déterminé. Il existe en effet une loi genevoise, la loi relative aux centres de loisirs et de rencontres et à la Fondation genevoise pour l’animation socioculturelle (FASe) (J 6 11), qui fixe le cadre général des actions assurées par les maisons de quartier. De plus, une convention tripartite lie la Maison de Quartier à la Ville de Genève et à la FASe. Elle comprend notamment le programme d’actions de l’année.

La FASe : Fondation genevoise pour l’animation socioculturelle

Selon les termes de cette loi, « la Fondation a pour mission de garantir la réalisation par les centres de leur tâche, en assurant, sur l’ensemble du canton, une politique cohérente en matière de centres de loisirs et de rencontres. Elle coordonne les ressources humaines, financières et techniques mises à disposition à cet effet et appuie les centres dans l’élaboration et la conduite de leurs programmes d’activités. » (art. 8). Pour compléter la loi, des statuts et un règlement de la FASe ont été édictés.

La FASe est une fondation de droit public et est financée principalement par des subventions annuelles de l’Etat de Genève et des subventions annuelles des communes concernées. Elle est gérée par un Conseil de Fondation composé de 5 représentants du canton, 5 représentants de l’Association des communes genevoises, 5 représentants de la Fédération des centres de loisirs (FCLR) et 2 représentants du personnel.

Pour une Maison de Quartier comme celle de Saint-Jean, le rôle essentiel de la FASe est d’assurer la gestion générale du personnel (fiches de paie, assurances sociales, remplacements, etc.) alors que la gestion du quotidien de ce même personnel est du ressort du comité de l’association. C’est donc avec la direction du service des ressources humaines de la FASE que la collaboration est la plus forte entre la FASe et la Maison de Quartier de Saint-Jean, notamment pour l’engagement de personnel.

Le Service de la Jeunesse et le Service des Écoles et Institutions pour l’Enfance

La Ville de Genève est propriétaire du bâtiment qui abrite la Maison de Quartier de Saint-Jean et fournit une subvention annuelle de fonctionnement. De plus, un partenariat étroit permet d’assurer une cohérence des actions de la Maison de Quartier de Saint-Jean avec les priorités sociales de la Ville. Le lien s’effectue via la Délégation à la Jeunesse et le Service des écoles, tous deux faisant partie du Département de la cohésion sociale et de la solidarité.

Sur le terrain : de nombreux partenariats, un fonctionnement en réseau

La Maison de Quartier de Saint-Jean est non seulement en contact avec de nombreuses associations du quartier oeuvrant dans le domaine social, mais elle œuvre aussi en réseau avec des partenaires institutionnels :

  • les écoles primaires du quartier avec lesquelles elle collabore pour l’Escalade et d’autres manifestations,
  • le Cycle d’Orientation de Cayla avec lequel une collaboration étroite permet une complémentarité et une cohérence dans l’encadrement des adolescents
  • les Ecoles du post obligatoire du quartier
  • les TSHM (travailleurs sociaux hors murs) dépendant de la Délégation à la Jeunesse de la Ville de Genève
  • l’Unité d’action communautaire du quartier (UAC) dépendant du Service Social de la Ville de Genève.