Maison de quartier de Saint-Jean

La Maison de Quartier de Saint-Jean est gérée par une association d’habitants

Si la Maison de Quartier existe, c’est parce que dans les années 1985, une poignée d’habitants du quartier se sont regroupés afin que Saint-Jean ne soit plus le « désert » socio-culturel qu’il était. Le besoin d’un lieu ouvert à toutes les générations était si fortement ressenti que, très vite, de nombreux habitants du quartier ont rejoint l’association. Celle-ci est entrée en pourparlers avec la Ville de Genève afin d’être reconnue comme un partenaire. La Ville a acheté deux maisons à la rue de Saint-Jean qu’elle a mises à disposition de l’association, elle a fourni une subvention pour le fonctionnement et, avec le soutien du canton, des animateurs ont été engagés.

Actuellement encore, la Maison de Quartier de Saint-Jean est gérée par cette association qui, comme il se doit, s’est dotée de statuts.

Les membres

Tout habitant désireux de soutenir l’action de la Maison de Quartier peut devenir membre de l’association. Aucune cotisation n’est perçue. En devenant membre, vous manifestez votre intérêt pour l’existence d’une structure d’animation socio-culturelle à Saint-Jean et votre implication dans une dynamique collective de participation à la vie du quartier.

Pour cela, il suffit de remplir un bulletin d’adhésion et le comité se fera un plaisir de vous accueillir au sein de l’association.

Un projet institutionnel et des directions d’actions

L’association de la Maison de Quartier de Saint-Jean s’est dotée d’un projet institutionnel explicitant les valeurs qui sous-tendent les actions qu’elles compte mener dans le quartier. Une série de directions d’actions sont décrites résultant d’un choix de priorités effectué par le comité en concertation avec l’équipe d’animation. Ces directions d’actions sont revisitées régulièrement et font l’objet de discussions et d’une approbation par l’Assemblée Générale. De plus, chaque année, l’association se dote de priorités qui ont valeur de programme d’actions prioritaires.

Les professionnels travaillant à la Maison de Quartier se chargent de la mise en œuvre de ces directions d’actions.

Pour gérer l’association : un comité et des commissions

Pour garantir le bon fonctionnement de l’association, pour assurer que les actions répondent bien aux besoins du quartier, pour veiller à une mise en œuvre cohérente des directions d’actions par l’équipe d’animation, des membres s’investissent dans la direction de l’association. Afin de responsabiliser celles et ceux qui souhaitent s’engager davantage et qui en ont le temps, deux niveaux d’implication ont été prévus :

  1. Des commissions gèrent chacune un secteur d’activité de la maison de Quartier de la manière la plus autonome possible. Les membres de ces commissions sont nommés par le comité et ont ainsi la possibilité de s’investir seulement dans un domaine spécifique qui les intéresse (enfants, adolescents, aînés, finances, etc).
  2. Un comité élu par l’Assemblée Générale assure la coordination entre les commissions et traite des dossiers au niveau de l’intérêt général de la MQSJ. Chaque commission a un responsable qui siège au comité et qui s’y réfère chaque fois qu’un dossier ne peut pas être du ressort de la seule commission.